Le soir étend sur la terre
Son grand manteau de velours,
Et le camp, calme et solitaire,
Se recueille en ton amour.

 

Ô Vierge de lumière,
Étoile de nos coeurs,
Entends notre prière,
Notre-Dame des éclaireurs

 

Ô Douce Dame aux étoiles
Jette un regard sur ce camp
Où tes fils, sous leurs frêles toiles
Vont dormir en t’invoquant.

 

Ô Toi, plus blanche que neige,
Ravie au mont virginal,
Ta beauté, Vierge, nous protège
Contre la laideur du mal.

 

Que tes bontés maternelles
Veillent sur ceux qui sont tiens,
Place ici comme des sentinelles
Les bons anges nos gardiens.

 

Comme les tentes légères
Que l’on roule pour partir,
Garde-nous, âmes passagères
Toujours prêtes à mourir.

 

Fais-nous quitter l’existence
Joyeux et pleins d’abandon,
Comme un scout après les vacances,
S’en retourne à la maison.