Je m’souviens ma mère m’aimait
Et je suis aux galères
Je m’souviens ma mèr’ disait
Mais je n’ai pas cru ma mère.
Ne traîne pas dans les ruisseaux
T’bats pas comme un sauvage
T’amus’ pas comm’ les oiseaux
Ell’ me disait d’être sage.

 

J’ai pas tué, j’ai pas volé
J’voulais courir la chance
J’ai pas tué, j’ai pas volé
J’voulais qu’chaque jour soit dimanche
Je m’souviens ma mère pleurait
Dès que j’passais la porte
Je m’souviens comm’ elle pleurait
Ell’ voulait pas que je sorte.

 

Toujours, toujours ell’ disait
T’en va pas chez les filles
Fais donc pas toujours c’qui t’plait
Dans les prisons y’a des grilles.

 

Un jour les soldats du roi
T’emmen’ront aux galères
Tu t’en iras trois par trois
Comme ils ont emmn’nés ton père
Tu auras la têt’ rasée
On te mettra des chaînes
T’en auras les reins brisés
Et moi j’en mourrai de peine

 

Toujours, toujours tu ram’ras
Quand tu s’ras aux galères
Toujours, toujours tu ram’ras
Tu pens’ras p’t’être à ta mère
J’ai pas tué, j’ai pas volé
Mais j’ai pas cru ma mère
Et je m’souviens qu’ell’ m’aimait
Pendant que je rame aux galères.