Témoignages

sur le rôle de chef

Témoignage de Camille (Guillemette à la 3ème Ronde) lors de la venue de Mgr Matthieu Rougé à Saint Cloud le 12 mai 2019 :

 

Quand les chefs de groupe m’ont envoyé un message pour me demander de témoigner sur mon engagement en tant que cheftaine, je me suis immédiatement dit « Ok, affaire classée je ne le fais pas ». Mais ils m’avaient donné deux jours pour réfléchir ce qui m’obligeait à ne pas dire « non » immédiatement. Je témoigne, j’ai donc bel et bien changé d’avis ! C’est là précisément que se trouve l’une des clés, pour moi, de l’engagement dans le scoutisme : le dépassement de soi.

Lorsque les chefs de groupe de l’année dernière m’ont demandé de reprendre la ronde cette année en tant que Guillemette, je me suis dit : « zut, vraiment la demande à laquelle je ne voulais pas faire face ! ». De base je ne suis pas très « leader » et le rôle d’assistante me permettait de rendre service tout en étant assez tranquille. Finalement, j’ai accepté de reprendre la ronde en m’appuyant sur mes assistantes, super et que j’aime beaucoup ! J’ai alors découvert comment le scoutisme permettait de se dépasser avec l’aide des autres, mais aussi de Jésus en qui l’on confie notre peur et en qui l’on choisit de s’abandonner.

L’autre clé de mon engagement de cheftaine est la transmission. En effet, lorsque j’étais aux guides, nous avons préparé une comédie musicale pendant toute l’année que nous avions joué dans deux maisons de retraite pendant le camp. J’avais adoré cette expérience qui nous avait beaucoup soudé ! C’est pourquoi, cette année j’ai voulu transmettre à mes jeannettes ce que j’avais aimé dans cette année de guide, en montant avec elle une pièce de théâtre ! Nous l’avons joué devant leurs parents et devant des personnes âgées et c’était une vraie réussite !

Enfin, être cheftaine c’est également transmettre la foi qui est très présente à travers la prière, les bénédicités, grâces … Mais plus encore, ce sont les jeannettes qui nous transmettent leur foi ! En effet, lors du dernier camp j’avais été assez étonnée de voir les jeannettes aller spontanément prier devant l’oratoire en pleine journée ! Finalement, elles nous rappellent la simplicité avec laquelle nous sommes appelés à prier.

Cela m’a fait penser à un passage de la Bible de Saint Matthieu : « C’est pourquoi quiconque se rendra humble comme cet enfant sera le plus grand dans le Royaume des Cieux ».

Camille

Témoignage d’une cheftaine :

Lorsque j’étais en terminale, une amie m’a proposé de venir compléter sa maîtrise car il manquait une cheftaine pour leur camp d’été.

A l’époque, je n’avais encore jamais fait de scoutisme et je ne savais pas vraiment en quoi cela consistait. Cela m’attirait beaucoup mais j’avais peur d’avoir du mal à m’intégrer. La maîtrise de mon amie se connaissait déjà depuis 8 mois et certaines étaient scouts depuis leurs 8 ans. J’ai finalement accepté en me disant que c’était une opportunité unique de découvrir le scoutisme. 
Lors de mes premiers pas, pendant le week-end de groupe, j’ai tout de suite était frappée par la fraternité qui unissait les chefs. J’ai été accueillie à bras ouverts par ma nouvelle maîtrise mais aussi par les chefs de groupe qui, tout de suite, m’ont fait me sentir membre de cette grande famille ! 
Deux mois plus tard a commencé le camp de jeannettes au cours duquel j’ai prononcé ma promesse Guide. Pendant le camp, ma cheftaine principale m’a appris à être cheftaine avec bienveillance et de belles amitiés sont nées.  A la fin du camp, j’avais passé une semaine tellement riche, pleine de joie, de rires, d’aventures et de fraternité que m’engager en tant que cheftaine jeannette l’année suivante était une évidence. 
Aujourd’hui, je suis devenue cheftaine d’unité et ferai mon 5ème camp cet été. Être cheftaine est une véritable école de vie. Cela m’a permis de souffler pendant mes études pourtant très prenantes, les sorties jeannettes étant de véritables bol d’air pendant l’année. Lorsque l’on me demande comment je fais pour concilier des études prenantes et les jeannettes, je réponds que ce sont les jeannettes qui me permettent de tenir un tel rythme ! M’occuper des jeannettes est devenue une réelle passion. Ces petites filles, qui ont entre 8 et 12 ans, m’apportent beaucoup par leurs sourires, leurs questions pleines d’innocence, leur simplicité. Ma mission en tant que cheftaine est une mission de co-éducation. Voir les jeannettes progresser et devenir des petites filles altruistes et autonomes est une belle récompense. 
Pour résumer, devenir chef c’est rejoindre une famille, lier des amitiés pour la vie, faire des soirées autours d’un feu de camp, grandir et faire grandir, développer et partager sa foi, vivre l’Aventure dans la nature, rêver, progresser. Être chef c’est un engagement dont les fruits fleurissent  pendant toute une vie. 

Lucile, Cheftaine d’unité Jeannette

Lors de mes 8 ans, mes parents ont décidé de m’inscrire aux scouts.
14 ans plus tard, je remplis moi-même ma fiche de réinscription !
Louveteau, éclaireur, routier puis chef. Chacune de ces étapes m’a aidé à me construire grâce à une pédagogie bien pensée.
A chaque âge le scoutisme propose des aventures et objectifs  adaptés. Permettant d’acquérir des compétences et valeurs uniques et reconnues dans le monde d’aujourd’hui.
En résumé, le scoutisme c’est une véritable école de vie.
Vianney, Chef d’unité d’une Troupe