Avant d’aller dormir sous les étoiles,
Doux Maître, humblement à genoux,
Tes fils t’ouvrent leur cœur sans voile,
Si nous avons péché, pardonne-nous.

 

Eloigne de nos cœurs le mal qui passe,
Cherchant dans la nuit son butin.
Sans toi, de ces toutes menaces,
Qui nous protégera, Berger divin ?

 

Protège aussi, Seigneur, ceux qui nous aiment,
Partout, garde-les du péril,
Pitié pour les méchants eux-mêmes,
Et paix à tous nos morts ! Ainsi soit-il.